ORIGINES DU NOM "JAH"

 

Genèse, chapitre 2 verset 4b :
« Au temps où Yahvé Dieu fit la terre et le ciel, »

Exode, chapitre 15 verset 2 :
« Yah est ma force et mon chant, à lui je dois mon salut. [] »


Les Hébreux désignaient Dieu par le tétragramme YHWH, qui signifie « celui qui est ». Comme à l'époque on n'utilisait pas de voyelles dans ce mot, il y a eu plusieurs traductions dont la plus courante en France était Yahvé, mais dans d'autres langues ou époques on l'a aussi appelé Jahvé, Yahwéh, Jéhovah ou Jahovah. Au début de la Genèse pour désigner le dieu unique on utilise simplement le mot Dieu, puis on l'appelle Yahvé Dieu et ensuite Yahvé tout court. Le long de la Bible, on a cependant continué d'utiliser tous ces différents noms et même de nouveaux comme Yahvé Sabaot, El Shaddaï (le Tout-puissant), Seigneur Dieu

Le mot « Jah » (on voit aussi parfois écrit « Yah ») qui désigne Dieu pour les rastas, serait une diminution de Jahvé ou de Jahovah comme c'est le cas dans le chant de victoire dans le livre de l'Exode où Dieu est appelé Yah (bien souvent dans les traductions de l'Hébreu le J et le Y sont confondus).